english versionenglish version
we ship all over the world
   


arnaud fleurent-didier
atsuko
audimat
chevalrex
edition paumes
editions nomades
encore super
equilibre fragile
in the mood for
jean
les carnets du dessert de lune
les mondes minuscules
mehdi zannad
microcultures
myriam huré
naïm amor
objet disque
perio
sandrine péron
serge morin
talitres records
transversales records
tricatel
valérie belmokhtar
warner
warum
youpe youpe




annee
alix d. reynis
all the ways to say
aperture
atelier mouti
bdm studio
barbarisme
boulbar
britney pompadour
ciment
carré royal
charlotte gastaut
charlotte sometime
cinq points
claire hecquet-chaut
collection constance
coucou suzette
cubic
de novembre
inaden
judith benita
kaweco
l'amer supérieur
l'indochineur
la bougie herbivore
la fabrique de février
larmorie
le bénéfique
les editions du paon
lost in
lou & toinon
macon & lesquoy
maison baluchon
maison em
mamamushi
mini labo
moismont
monsieur papier
mrs. nobody
pagil blaja
papillonnage
polepole
quartier libre
rive droite
rue du bouquet
sabrina
samo
season paper
the dybdahl co
traveler's company
trois petits points
twen
unseven
veni vedi vici
virginie gallezot



Pour s'inscrire
et se désinscrire :  
 
   un monde meilleur ...


03/06/05 - The World

"(...) Fleurent-Didier says he wanted listeners to have a strong emotional response to the war on Iraq. But he says he didn't mean for "A Better World ..." to be taken as a statement of French nationalism.
Fleurent-Didier: 'I wanted to illustrate the war in Iraq... I was rather sad to see that we had no other choice but making a new war. Now it sounds more patriotic, I would say.'
The song has gotten more airplay this week in France -- now that Dominique de Villepin is the country's new prime minister.
Villepin is a career diplomat and a self-published poet. He's also the author of several books on contemporary French culture and a biography on Napoleon Bonaparte. But critics say this man of letters isn't necessarily a good choice for public office (...)"

Interview d'Arnaud Fleurent-Didier par Ruxandra Giudi

> en savoir plus


05/05 - Corriere della Sera

" (...) Fama e onori internazionali dovevano arrivargli dopo tre album e cinque anni di ricerca, culminati in quella diretta televisiva dal Palazzo di Vetro di New York, dove Arnaud non applaudì lo statista, ma la star. La pop star.
E non soltanto perché mancavano ancora il senno di poi e il sottofondo del pianoforte, che rende oggi il testo più struggente. Occorre saper scendere a patti col proprio destino e de Villepin ha cambiato dicastero e preoccupazioni prima di scoprire, all'inizio di quest'anno, che comunque le sue parole non erano corse invano. L'attuale ministro degli Interni aveva già avuto la soddisfazione di collezionare gli adesivi stampati in America dai pacifisti: « I francesi avevano ragione » . E accettato con sapiente modestia il riconoscimento: « La politica non consiste nella distribuzione di voti buoni e cattivi » . Ma ha appreso di aver composto un inno solo un paio di settimane prima che il cd di Fleurent-Didier fosse diffuso sul mercato discografico. Nel secondo anniversario del suo ultimo tentativo di fermare la guerra, de Villepin si è visto omaggiare dalla casa di produzione, French Touche, di un esemplare del suo inatteso debutto musicale. Offeso? Tutt'altro. « Questa rilettura può toccare un largo pubblico — si è reso conto il pragmatico uomo di governo — soprattutto tra i giovani che vogliono credere alla forza dei valori e delle convinzioni » (...)"

Chronique de la chansonpoche Un monde meilleur... d'Arnaud Fleurent-Didier dans le quotidien italien.


15/04/05 - Libération

"(...) Le texte expliquait le «non» français à la guerre en Irak. Fleurent-Didier a composé avec lui comme Chostakovitch jouait des humeurs politiques de Staline. Au bord de rejoindre Nuit et brouillard de Jean Ferrat, ou Regarde de Barbara, au panthéon des chansons politique du siècle, Un monde meilleur... a déjà eu les honneurs de l'AFP et du Parisien. Dans le magazine Technikart d'avril, Dominique de Villepin réagit. «Je pense que cette relecture peut toucher un large public, affirme-t-il, dont les jeunes.» (...)"

Un monde meilleur... chroniqué dans la rubrique "Tubes à essai" par Emmanuel Poncet

> voir l'article


05/04/05 - Foutraque

Entre le château de la Star'Ac et l'Hôtel Matignon, il faudra sans doute choisir...
Dominique de Villepin, qui se sent semble-t-il à l'étroit Place Beauvau, se lance dans la chanson, et c'est à Arnaud Fleurent-Didier, du label French Touche, qu'il le doit.
Son discours (remarqué), prononcé devant l'Assemblée des Nations Unies en février 2003, a en effet été mis en musique par l'auteur du Portrait du jeune homme en artiste.
Le titre, Un monde meilleur..., commercialisé au format chansonpoche, rencontrera-t-il un aussi beau succès auprès du public français qu'auprès des diplomates rassemblés à New York, qui n'avaient pu s'empêcher d'applaudir le lyrisme de l'ex-Ministre des Affaires Etrangères ?

> en savoir plus


04/04/05 - Dépêche AFP

Villepin juge "originale" la mise en musique de son discours à l'Onu.
"Ce projet original et personnel exprime le sentiment que la France ne pouvait pas rester silencieuse dans ces circonstances si elle voulait être fidèle à elle-même et aux principes universelles qu'elle a toujours défendus" estime le ministre, qui avait expliqué en 2003 devant l'Onu l'opposition de la France à la guerre en Irak.




04/05 - Magic

"(...) John Kerry a tenté de galavniser les foules avec ses Elektras, mais Jean-Pierre Raffarin s'entête à faire baîller de potentiels elekteurs à coup de Positive Attitude, rengaine conçue pour séduire un public de moyenne d'âge aussi basse que la cote du Premier ministre. Renaud Donnedieu de Vabres lui, a opté pour une tardive opération de séduction en sacrant Chevaliers des Arts et des Lettres, le 17 février dernier, certaines des figures de proue de la french touch, à sacoir Air, Philippe Zdar et Dimitri from Paris. C'est donc Arnaud Fleurent-Didier qui sauve l'honneur en sortant une chansonpoche drôle et inspirée, cousue autour du dialogue (de sourds) entre Dominique de Villepin et Colin Powell au conseil de sécurité de l'ONU (...)"

> voir l'article



14/02/05 - Chronic'Art

A la Saint-Valentin, la chansonpoche Un monde meilleur... et French Touche "le label de petite taille" sont dans le guide Chronic'art.

> voir l'article


      
14/06/05 - Salzburger Nachrichten

"(...) Der Sound-Minister
Arnaud Fleurent-Didier ist das, was man landläufig einen künstlerischen Spinner nennt. Er verweigert hartnäckig lukrative Angebote französischer Major Labels, um bei der selbst in Frankreich weitgehend unbekannten Künstlerplattform "French Touche" sein eigenes Süppchen zu kochen.
Die Rockkritik hat ihm zu Ehren eine neue Musikkategorie geboren: "Zart-Bitter-Pop". Weil er verschwenderisch mit Melodien und Sounds umgeht. Er komponiert und spielt fast alle Instrumente auf seinem jüngsten Album selbst ("Portrait du jeune homme en artiste"), ausgenommen Klarinette und Flöte. "Aus Zeitmangel", wie er sagt. Seine Texte zeichnen sich durch intelligente Ironie aus. In "Rock Critique" etwa erklärt er, wie man einen perfekten Hit schreibt: "Prophetique, erotique, acoustique, electronique, pathetique, atypique, rock critique". So schafft man es (...)"

Peter Gaigner fait un portait du jeune homme en artiste et de son Monde meilleur ... pour le quotidien autrichien.

> voir l'article


06/05 - Benzine

"(...) Un monde meilleur combine mélodie irrésistible et un texte puissant. Pour la mélodie, c’est une composition d’AFD. Classique mais aux arrangements somptueux. Pour le texte en revanche, c’est autre chose. En effet, il s’agit de celui que Dominique De Villepin prononça aux sièges de l’ONU le 14 février 2003 pour prendre la défense de la paix contre une intervention militaire en Irak. Sans prendre pour autant parti (mais en sortant toutefois ce single deux ans plus tard, jour pour jour, après la lecture de ce texte) Arnaud Fleurent-Didier fait des paroles de De Villepin une chanson éblouissante de classe. Ne cherchez plus le nouveau Gainsbourg : il est devant vos yeux. Et dans vos oreilles (...)"

Chronique de la chansonpoche Un monde meilleur... par Olivier Combes

> en savoir plus



27/04/05 - Der Spiegel

"(...) Der Komponist und Sänger Arnaud Fleurent-Didier, 30 - laut dem Fachmagazin 'MagicBox' verköpert er die Erneuerung des französischen Chansons -, vertonte Auszüge aus einer flammenden Rede gegen den Irak-Krieg, die der damalige Pariser Aussenminister Villepin 2003 vor dem Uno-Sicherheitsrat in New-York gehalten hatte. Begleitet von Piano, Cembalo, und einem Chor, singt der Barde ministerielle Beschwörungen nach wie : In diesem Tempel der Vereinten Nationen sind wir die Hüter eines Ideals, wir sind dis Wächter des Gewissens (...)"

> voir l'article


06/04/05 - BBC

"A better world at French Touche"
A speech made by former French foreign minister Dominique de Villepin before the outbreak of the Iraq war has been set to music and released on CD.

Review and interview of Arnaud Fleurent-Didier by Damian Quinn

> voir l'article


04/04/05 - Le Parisien

" (...) C'est l'interprétation par un jeune d'un tournant de la vie internationale. Cette relecture peut toucher un large public, dont les jeunes qui veulent croire à la force des valeurs et des convictions (...)"

Propos de Dominique de Villepin sur la mise en "chansonpoche" de son célèbre discours à l'ONU repris par le Parisien.



04/05 - Technikart

Dominique de Villepin est-il une pop star ?
"(...) Le musicien Arnaud Fleurent-Didier a samplé le discours de Dominique de Villepin contre la guerre en Irak. "Technikart" a demandé à son auteur, aujourd'hui ministre de l'intérieur, s'il comptait faire carrière dans la chanson (...)"

Entretien avec Dominique de Villepin par Pascal Bories

> voir l'article


15/02/05 - Le Temps

"(...) Dans ce temple des Nations unies, nous sommes les gardiens d'un idéal, nous sommes les gardiens d'une conscience. Deux ans plus tard, ce laïus empreint d'une majesté classique acquiert, en regard de ses maigres effets, la patine mélancolique et dérisoire d'une cause perdue.
Arnaud Fleurent-Didier l'a bien compris, qui étage le discours du ministre sur un accompagnement tendrement dramatique où piano, clavecin et chœurs conspirent à évoquer les bandes-son d'un Ennio Morricone ou d'un François de Roubaix. Jusqu'à l'intervention de Colin Powell, concluant la «chanson» par sa voix de crooner va-t-en-guerre (...)"

Nicolas Julliard consacre un article à la 18ème sortie chansonpoche, Un monde meilleur... pour la rubrique "Temps Fort" du quotidien suisse

> en savoir plus




90 rue Legendre 75017 Paris (plan d'accès)
du mardi au samedi de 11h à 20h
tel : 01 42 63 31 36
contact@frenchtouche.com - aide en ligne - conditions générales de ventes

conception & réalisation : webdesign@frenchtouche.com
paiement sécurisé en ligne avec la Banque Populaire